18 juillet 2016 : C'est sous un superbe et très chaud soleil comme il l'aimait, que le Révérent Père Jean Michal a rejoint sa maman au cimetière de Pont de Beauvoisin, accompagné de sa famille.

Les béatitudes ont été judicieusement choisies par le Père ayant présidé cette cérémonie tant pour désigner la prêtrise que pour souligner l'attitude de Jean pendant toute sa vie missionnaire et au cours de ces dernières années où il ne souhaitait que de s'occuper des autres résidents plutôt que l'on s'occupe de lui.

DSC_0053Voyant les foules, Jésus gravit la montagne, et quand il fut assis, ses disciples s'approchèrent de lui. Et prenant la parole, il les enseignait en disant:

"Heureux ceux qui ont une âme de pauvre, car le Royaume des Cieux est à eux. Heureux les doux, car ils posséderont la terre. Heureux les affligés, car ils seront consolés. Heureux les affamés et assoiffés de la justice, car ils seront rassasiés. Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde. Heureux les cœurs purs, car ils verront Dieu. Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Heureux les persécutés pour la justice, car le Royaume des Cieux est à eux. Heureux êtes-vous quand on vous insultera, qu'on vous persécutera, et qu'on dira faussement contre vous toute sorte d'infamie à cause de moi.

Soyez dans la joie et l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux. (Matthieu 5, 1-12)

DSC_0059

Le poëme de Monseigneur Marcel Perrier a été lu ensuite rappelant que le RP Jean l'avait adressé à tous ses amis il y a quelques années.

* dieu est écrit avec une mininuscule pour les dieux en général et un dieu en particulier, mais avec une majuscule lorsqu'il s'agit du dieu des monothéistes, pour eux unique et seul existant : Dieu.


Je ne crois pas au dieu qui dirigerait tout, tous les évènements, chaque instant de nos vies.
Mais je crois en un Dieu qui crée nos libertés, quels que soient nos chemins.

Je ne crois pas au dieu qui laisserait tomber, après quelques années, ses enfants au néant.
Mais je crois en un Dieu, Père toujours fidèle, serviteur de la vie.

Je ne crois pas au dieu qui pourrait décider de la mort des vivants, fixant le jour et l’heure.
Mais je crois en un Dieu qui fait vivre les morts d’une étincelle de vie.

Je ne crois pas au dieu derrière les nuages, spectateur bien lointain de l’histoire des hommes.
Mais je crois en un Dieu venu en Jésus-Christ * partager notre vie

Je ne crois pas au dieu surveillant pointilleux de tous nos manquements.
Mais je crois en un Dieu passionné de bonheur, vivant d’Esprit d’Amour, dynamisant nos cœurs.

Enfin, tous ont récité "Je vous salue Marie", qu'il aimait tant prier, Marie "sa maman" du ciel, elle a qui il a voué sa vie (oblat de Marie immaculée selon le souhait de sa regrettée maman d'ici bas), et au pied de laquelle il s'est incliné lors de la procession qui a eu lieu lors de son ordination à quelques mêtres de ce cimetière.

 

DSC_0072

 Le voilà chez lui, dans un décor qu'il conservait dans son coeur depuis son enfance. Et il emporte avec lui tant de visages, d'histoires, de joies et de souffrances rencontrées au cours de sa vie, notamment au Laos, mais surtout en Haïti où il aurait tellement souhaité pouvoir finir sa vie comme Monseigneur Hubert Constant, ou le Père Sarrazin.

 DSC_0061

 

DSC_0063

 

DSC_0070